Glossar

Chauffages de dégivrage
Lors de la réparation (par exemple des systèmes de congélation), on commence par rechercher la cause du défaut.  Les instruments de mesure sont utilisés pour détecter d'éventuels défauts dans le système électrique. Le thermostat est vérifié et remplacé dans le cas où il serait défectueux. Les éléments chauffants endommagés ou les fils chauffants sont renouvelés en cas de déficience du chauffage de dégivrage. Les points de fuite sur les tubes de refroidissement sont déterminés par un contrôle de pression à froid. Pour ce faire, l'installation est remplie d'un liquide de refroidissement et mise sous pression en injectant de l'azote. Une chute de pression indique une fuite dans le système de tuyauterie. Si une connexion fuit, la pièce de raccord est changée ou la partie endommagée du tuyau est sciée et un nouveau morceau de tuyau est inséré par brasage ou soudage. Après un autre contrôle de pression, l'installation est remplie avec du liquide de refroidissement frais, un test est effectué et le thermostat est réglé à la température désirée.
Radiateurs sèche-serviettes

Ce mal est bien connu : Les serviettes éponge restent souvent humides pendant des heures, ce n’est donc pas hygiénique. De plus, elles ne servent alors pas à l'usage auquel elles sont destinées. Le sèche-serviettes de bain Lükon, qui peut être mis en marche en fonction des besoins, y apporte une solution. Le sèche-serviettes de bain pivotant est équipé d'une minuterie intégrée. Ainsi, l'appareil s'éteint automatiquement. Le radiateur sèche-serviettes de bain est facile à installer.

BELC

Le terme BELC signifie Backer ELC AG, où EL fait référence à l'ancienne société Electrolux et C à la Suisse.

Systèmes de traçage thermique

Le chauffage d'un tuyau avec un câble chauffant électrique est un système de traçage thermique qui est placé autour des tuyaux. Ce type de chauffage est utilisé, par exemple, pour protéger les conduites d'eau contre le gel en hiver ou pour fournir des températures d'eau chaude. Les conduites de chauffage sont en matière plastique avec des particules de carbone incorporées.

Chauffages chauffe-eau

Dans le réservoir d'eau chaude chauffé électriquement se trouve un élément chauffant électrique. Il se compose d'un conducteur chauffant (fil de résistance) dans un tube métallique protecteur et résistant à la corrosion. A côté de l'élément chauffant se trouve le tube de détection d'un interrupteur à température contrôlée pour la régulation de la température. Son point de consigne peut être réglé avec un bouton rotatif. L'interrupteur est généralement un système électromécanique dans lequel les différents coefficients de dilatation thermique de différents matériaux (par exemple une tige de verre dans un tube métallique) sont utilisés avec un interrupteur à rupture brusque. Souvent, un liquide qui fonctionne via un tube sur une membrane est utilisé. En outre, près de l'élément chauffant se trouve un interrupteur de température, évitant l'incendie et la destruction en cas de défaillance du régulateur. Cette protection thermique est réinitialisable ou elle doit être remplacée à la suite d'une intervention.
Le capteur de température et l'élément chauffant se trouvent dans une cuve en cuivre, en matière plastique ou, en cas de chauffe-eaux sous pression, en tôle d'acier inoxydable, en tôle d'acier galvanisée (équipée d'une anode sacrificielle en alliage aluminium-magnésium pour la protection anticorrosion) ou en tôle d'acier émaillée.

Chauffages de buses pour moulage sous pression

Chauffages de buses pour le chauffage des lingotières pendant le moulage sous pression.

Chauffages d’outils-Moulage sous pression

Pour le contrôle de la température des outils et des moules (par exemple les outils de moulage par injection et de moulage sous pression), divers procédés sont utilisés dans l'industrie. Les plus connus sont:

  • Chauffage par induction interne ou externe
  • Rayonnement infrarouge
  • Éléments chauffants à résistance (chauffage à couche épaisse/cartouches chauffantes)
Chauffe-eau instantané

Un chauffe-eau instantané est un appareil installé en permanence pour la préparation d'eau chaude. Contrairement au chauffe-eau, qui chauffe une quantité limitée d'eau dans un réservoir, un chauffe-eau instantané le fait seulement lorsqu'un robinet est ouvert. En raison de la production de chaleur élevée, un chauffe-eau instantané peut produire de l'eau chaude en continu. Les chauffe-eaux instantanés sont principalement utilisés pour l'approvisionnement décentralisé en eau chaude (par exemple dans la salle de bain, moins souvent dans la cuisine). Ils ne conviennent pas à la préparation d'eau bouillante. Si l'appareil est également utilisé pour faire fonctionner le chauffage, il s'agit d'une chaudière combinée. Les modèles actuels permettent également la connexion à une installation solaire.

Chauffe-eaux instantanés pour l’eau industrielle

Cuve en tôle d'acier Cr-Ni-Mo 1.4435, soudé au gaz inerte. Corps de chauffe tubulaire en acier inoxydable 1.4529, soudé à sa bride d'étanchéité et vissé à la cuve au moyen d'une bride de pression. Les supports de montage fournis permettent un montage mural, au plafond ou au sol. Livré sans isolation thermique. Celle-ci doit être prévue par le client ainsi que les câbles de raccordement. Le boîtier de raccordement monté à l'avant contient : Thermostat réglable de 30 à 85 °C, limiteur de température réglé en permanence à 110 °C, tous deux montés sur le circuit principal, bornes de raccordement et presse-étoupe.
Pression de service 6 bar. Pression d’épreuve 9 bar. Les modèles à partir de 10 kW sont équipés de deux éléments chauffants complets montés tête-bêche avec boîtier de raccordement et appareil de commande. Avant la mise en service, le chauffe-eau instantané doit être soigneusement purgé. La présence de bulles d'air pourrait détériorer l'appareil. Pour montage horizontal uniquement.

Chauffe-eaux instantanés, modèles tubulaires

Le chauffe-eau instantané se compose d'un tuyau G 2" avec raccords G 1". Le tube est fabriqué en acier St 35 et traité avec une peinture anticorrosion. L'insert chauffant est composé de trois corps de chauffe tubulaires Lükon en acier inox 1.4541, Ø 8,3 mm. Il est fixé dans le tuyau avec un raccord en laiton "G 1½". Le boîtier de raccordement en matière synthétique contient un thermostat, réglable de 30 à 85 °C avec limiteur de température à 110 °C, monté sur le circuit principal. Indice de protection IP 21. Les versions suivantes sont disponibles sur demande:

  • Modèle en acier inoxydable 1.4301
  • Avec thermostat électronique +/- 2 °C
  • Avec autres indices de protection

Position de montage recommandée: horizontale (montage vertical possible)

Chauffe-eaux instantanés pour eau chaude

Les chauffe-eaux instantanés pour les systèmes de chauffage central à eau chaude peuvent être utilisés comme chauffage direct, pour chauffer l'eau accumulée dans des réservoirs séparés ou en combinaison avec d'autres types d'énergie tels que les pompes à chaleur, l'énergie solaire, etc. Trois types de montage possibles assurent une utilisation individuelle : montage au sol horizontal, montage mural horizontal ou vertical. Afin de déterminer les positions du raccordement, le type d'installation prévu doit être spécifié lors de la commande. S'assurer qu'il y a une ventilation adéquate. Le thermostat/limiteur intégré avec protection contre la surchauffe 30-85 / 110 °C assure le maintien de la température maximale choisie. Le thermostat est raccordé au circuit de commande côté installation. Des exécutions spéciales sont possibles sur demande.

Chauffe-eaux instantanés eau - mazout

Cuve en acier inoxydable 1.4435 avec bride en acier, plaqué sur une face 18/22 5 Mo ou cuve en acier 37 brut. Version galvanisée sur demande. Peinture en rouge carmin RAL 3002 (autres couleurs moyennant supplément). Corps de chauffe tubulaire en acier inoxydable monté dans la bride d’obturation à l'aide d'un raccord fileté. Le boîtier de raccordement monté à l'avant contient : Thermostat réglable de 30 à 85 °C, limiteur de température réglé en permanence à 110 °C, tous deux montés sur le circuit principal, bornes de raccordement et presse-étoupe. Disponible avec ou sans isolation. Pour la production du chauffe-eau instantané, nous avons besoin des informations suivantes : Type d'installation, position et dimensions des entrées et sorties, nombre de groupes de chauffage, puissance, tension, propriétés des matériaux, avec ou sans isolation, indication du fluide, température de service, tête thermostatique passant par le couvercle ou installée dans le boîtier, peinture. Avant la mise en service, le chauffe-eau instantané doit être soigneusement purgé. La présence de bulles d'air pourrait détériorer l'appareil.

Unité de chauffage de buses

La régulation précise de la température lors du chauffage des cylindres et des buses est d'une importance décisive. Il est important de chauffer la buse réglée sur toute la longueur. C'est le seul moyen d'éviter une surchauffe locale ou un éventuel « gel » de la masse fondue.

Chauffages de buses

Si la température chute en dessous de 345 °C, la masse fondue durcit très rapidement. Pour cette raison, il est nécessaire d'équiper la buse avec un élément chauffant suffisamment grand pour que la masse fondue ne durcisse pas et forme des obstructions.

Électrique

L'électricité (du grec ἤλεκτρον ēlektron "ambre") est le terme générique physique pour tous les phénomènes qui trouvent leur origine dans une charge électrique statique ou en mouvement. Cela inclut de nombreux phénomènes connus du quotidien tels que la foudre ou l'effet de force du magnétisme. Le terme « électricité » n'est pas strictement défini en science, cependant certaines caractéristiques sont considérées comme la partie centrale de l'électricité : la charge électrique. C'est une propriété de certaines particules de l’atome telles que les électrons chargés négativement et les protons chargés positivement, qui sont appelés porteurs de charge, et elle a pour unité de mesure le Coulomb [C]. La désignation positive ou négative est choisie arbitrairement. La propriété essentielle est que les charges électriques du même nom se repoussent alors que des charges opposées s’attirent. Le courant électrique. Il décrit un mouvement de porteurs de charge électrique, est mesurée en unités d'ampères et est entre autres responsable de champs magnétiques. Le mouvement accéléré des charges électriques génère des champs électromagnétiques qui sont décrits dans le domaine de l'électrodynamique et qui peuvent se propager dans l'espace indépendamment des conducteurs électriques, ainsi que des variables de champ telles que le champ électrique qui décrit les variables d'état des charges électriques dans l'espace. La tension électrique ainsi associée, également appelée potentiel électrique, combine l'énergie avec la charge électrique dans le champ électrique. Elle est généralement mesurée en unités de volts.

Chauffages d’aiguilles électriques
La neige et la glace sont les principaux facteurs perturbateurs de tous les systèmes d'aiguilles et ont des effets extrêmement néfastes. Non seulement les aiguilles doivent être débarrassés de la neige et de la glace manuellement de manière fastidieuse, mais le respect des horaires est également remis en cause dans de nombreux cas. Nous fabriquons donc des chauffages d'aiguilles électriques fonctionnels, faciles à installer sur le patin du rail ou sur la voie ferrée, pour vous soulager de ces soucis. Les chauffages d'aiguilles électriques peuvent être activés sur place ou à partir d’un poste d'aiguillage proche par télécommande. Nous fournissons également des systèmes de chauffage pour verrou de calage pour aiguilles et entraînement de barrières.
Dispositifs de chauffage Ex

En plus des réchauffeurs Ex, nous fabriquons également des dispositifs de chauffage et des installations Ex selon vos besoins. Des régulateurs de température électroniques en version Ex sont disponibles pour surveiller la pièce, le milieu et la surface.

Réchauffeurs Ex
Pour une utilisation dans des zones à risques d'explosions, zone 1, par exemple dans l'industrie pétrochimique, chimique et pharmaceutique, la production et la distribution de pétrole et de gaz naturel, l'industrie des vernis et des peintures, la technologie environnementale, etc.
Boîtier: EEx de IIC ou EEx d IIB.
Régulateur/limiteur de température, intégré pour se conformer à la classe de température. Tension 110 V ... 690 V, 1 ou 3 phases.
Chauffe-fût

Selon l'application, les chauffages de bidons ou de conteneurs sont utilisés pour chauffer et réduire la viscosité des substances et des liquides dans des fûts en acier afin de pouvoir les remplir ou les pomper facilement dans des contenants plus petits tels que du goudron, de la peinture, de la résine, de la graisse et du chocolat. Le temps de chauffage est compris entre 10 et 48 heures pour un fût de 200 litres, en fonction de la réalisation et de la performance du chauffage.

Chauffage antigel

Le chauffage antigel en acier inoxydable est particulièrement adapté comme dispositif de protection contre le gel, chauffage d’armoires ou coffrets de commande et pour la régulation de la température ambiante.

Élément chauffant

Les éléments chauffants électriques sont la forme la plus courante, convertissant le courant électrique en chaleur. Dans la plupart des cas, ils comprennent un serpentin de chauffage parcouru par le courant, qui est isolé électriquement de la substance à chauffer. Dans les fours industriels tels que les fours continus [1], de tels éléments chauffants électriques [2] sont utilisés comme alternative au chauffage au gaz naturel. Des températures supérieures à 1200 °C peuvent être atteintes. Les « éléments chauffants autorégulés » sont une forme de fabrication particulière constitués de thermistances PTC. Lorsque la température augmente, la résistance est également plus grande et la puissance de chauffage P = U²/R diminue. Cela stabilise la température. Les éléments chauffants électriques se retrouvent aujourd'hui dans de nombreux appareils électroménagers comme le chauffe-eau instantané, le lave-linge, le grille-pain, le sèche-cheveux, le fer à repasser ou la machine à café, mais aussi dans des applications industrielles telles que des tuyaux chauffants, des capots chauffants ou des manchons chauffants. Cette forme de fourniture de chaleur contribue (en Allemagne) à la plus grande partie des besoins en électricité. Il faut considérer cela d'un œil critique car la production d'électricité est relativement coûteuse. Cependant, utiliser un procédé de combustion directement comme source de chaleur est beaucoup moins coûteux, mais nécessite généralement un effort technique plus important que de simplement brancher une fiche dans la prise.

Plaques chauffantes
Un appareil de laboratoire important en particulier en chimie et en biologie. Ils sont utilisés pour réchauffer une variété de récipients, tels que des bains chauffants, des fioles Erlenmeyer ou des béchers. Il y a des plaques chauffantes simples, semblables à une plaque de cuisson et avec un agitateur magnétique supplémentaire. Seuls ces derniers permettent l'utilisation d'une barre d'agitation magnétique (également appelé agitateur magnétique). Dans la microélectronique et la technologie des microsystèmes, des plaques chauffantes sont utilisées pour cuire des couches de résine photosensible sur des plaquettes.
Registre de chauffage

Un échangeur thermique récupératif qui est utilisé en climatisation de bâtiments.
Dans les systèmes de ventilation et de climatisation, il augmente la température pour le traitement de l'air.
Le registre de chauffage peut être utilisé pour différentes tâches.
Préchauffeurs:
augmentent en hiver l'air extérieur frais de 5 °C afin d'éviter les dommages causés par le gel sur les composants du système remplis d'eau en aval.
augmentent la température de l'air de 2 à 3 °C pour sécher le filtre afin que la brume ou les gouttes de pluie transportées par l'air ne mouillent pas le filtre à l’air à protéger.
augmentent la température de l'air avant une humidification par évaporation, afin d'obtenir une meilleure absorption d'humidité de l'air.
Des réchauffeurs tempèrent l'air frais extérieur chaud de telle manière que l'air entrant dans les pièces ne soit pas trop froid.
surchauffent l'air entrant de sorte que le chauffage statique des pièces soit déchargé ou remplacé.
Les surchauffeurs sont montés en aval d'un refroidisseur et augmentent la température de l'air après un processus de déshumidification jusqu'à ce que l'air entrant dans les pièces ne soit pas trop froid.
sont montés en aval d'un dispositif de récupération de chaleur afin d'élever la température de l'air entrant au-dessus de la température de l'air évacué.
sont montés en aval du système de traitement de l'air centralisé et fournissent des températures différentes pour différentes zones d'air entrant.
Le terme a également été utilisé pour une extension du tuyau de poêle pour les poêles à bois et à charbon, à travers lesquels la fumée a été passée pour dégager encore plus de chaleur avant que la fumée ne soit canalisée dans la cheminée. On pourrait aussi parler d'une surface de récupération de chaleur.

Convecteurs blindés

Appareils de chauffage direct, indestructibles, en tôle d’acier chromé 1.4404. On les utilise dans les installations publiques telles que les toilettes et les salles d'attente, mais aussi dans les pièces humides, les abattoirs, les stations d'épuration, les salles des machines, etc. Grâce à leur chauffage combiné par rayonnement et par convection, ils conviennent aussi bien pour la régulation de la température pendant les périodes de transition que pour le chauffage continu des pièces ouvertes.

Thermoplongeur

Pour chauffer l'eau à l'aide d'énergie électrique. Pour cela, il est immergé dans un récipient rempli d'eau. Un thermoplongeur se compose essentiellement d'un réchauffeur tubulaire, qui est relié par un câble avec un prise. Le tube de protection du réchauffeur tubulaire se compose généralement de laiton nickelé ou doré, de cuivre ou d'acier inoxydable et est relié au contact de protection de la prise dans la plupart des nouveaux dispositifs via le conducteur de protection du câble de raccordement. La connexion du réchauffeur tubulaire au câble est également conçue comme une poignée thermiquement isolante.

Chauffage de wagons

La plaque de base est en tôle d'aluminium et d'acier chromé 1.4016 et isolée thermiquement (sur 20 mm). Le chauffage est assuré par des corps de chauffe tubulaires en acier inoxydable 1.4541, qui sont montés sur des supports en stéatite sur l’embase. Le chauffage amortit les vibrations et fonctionne de manière totalement silencieuse. Il est protégé par un couvercle perforé en tôle Peraluman anodisée sans peinture muni d’éléments de dilatation. Dans certaines versions, le couvercle est biseauté en haut et en bas. Un autre avantage est la plaque de sécurité intégrée qui sert de protection anti-goutte pour les produits liquides et solides.
Des trous pour le montage sont percés dans l’embase.
Une douille passe-câble est montée dans la paroi arrière - munie d’une décharge de traction. Un bornier permet le branchement électrique. La protection contre la surchauffe avec thermostat de sécurité est réglée de façon fixe sur 80 °C.

Plaques chauffantes

Nos plaques chauffantes sont adaptées à différents procédés de chauffage jusqu'à 300 °C (limitation à 350 °C) pour le laboratoire et l’atelier.

Thermomètre à résistance

Composants électriques qui exploitent la dépendance à la température de la résistance électrique des conducteurs pour mesurer la température. Les métaux purs montrent des changements de résistance plus importants que les alliages et ont un coefficient de température de résistance électrique relativement constant. Les métaux résistants à la corrosion, généralement du platine, sont utilisés pour des mesures précises car ils montrent très peu de vieillissement et parce que les thermomètres doivent être fabriqués avec de faibles limites d'erreur. Le capteur sensible à la température, la résistance de mesure, peut également être constitué de céramique (oxydes métalliques frittés) ou de semi-conducteurs, pouvant atteindre des coefficients de température beaucoup plus élevés qu'avec les métaux et donc des sensibilités beaucoup plus élevées, mais avec une précision plus faible et une dépendance significative de la température des coefficients de température eux-mêmes. Ces résistances sont appelées thermistances, avec des résistances CTN utilisées dans la technologie de mesure plutôt que des résistances CTP.